Adresse
Téléphone
LogoCAVtrans
Roy
Bonjour Oiseau.
-
Oiseau
Bonjour Roy Jérôme.
-
Roy
Comment dois-je vous nommer ?
-
Oiseau

Oiseau me va. Jadis, je répondais au nom de papegay. A l'époque je me portais tout aussi coloré mais davantage développé.
-
Roy
Tir facile donc.
-
Oiseau
Allez dire cela aux anciens qui cherchaient à m'abattre avec des armes bien plus rudimentaires que les vôtres. Et pour compliquer le tout, je nichais au bout d'une perche ou à la cime d'un arbre d'une hauteur de 15 mètres minimum.
-
Roy
La Compagnie ne possède pas d'installation ad hoc.
-
Oiseau
Voilà pourquoi vous pratiquez le tir à 50 mètres sur un jeu de Beursault, une autre variante de l'abat-oiseau.
-
Roy
Ou de l'abat-papegay.
-
Oiseau
Ca ne se dit pas.
-
Roy
Je dis comme je veux ! Je suis le Roy, après tout !
-
Oiseau
Pour une année seulement.
-
Roy
Je compte bien renouveler le succès en 2023 et pourquoi pas l'année suivante. Ainsi je deviendrais Empereur à vie.
-
Oiseau
Bon courage. Le moins que l'on puisse dire est que la performance est rare. Depuis des décennies ma plume ne trace que très peu de noms sur le parchemin des élus.
-
Roy
Vous êtes aussi âgé que vous le prétendez ?
-
Oiseau
J'existe depuis bien avant la Révolution française.
-
Roy
Au Moyen Age ?
-
Oiseau
Au Moyen Age. Et avant encore ! A l'époque j'étais de chair et d'os.  Homère relate mes exploits dans l'Iliade. Lors du retour vers Ithaque, les marins d'Ulysse m'attachaient par la patte en haut du mât et me rendaient ma liberté en sectionnant la corde avec leurs flèches décochées du pont du navire.
-
Roy
Impressionnant ! Je suppose que, souvent,  le lien de chanvre résistait davantage que celui qui vous rattachait à la vie. Mais je ferai, toutefois, trois royales remarques. La première s'indigne de l'emploi du mot corde, absolument prohibé sur un bateau, tout comme lapin.
-
Oiseau
A cause des mutins pendus, je sais. Mais ne l'étais-je point en cette galère ? Quant au lagomorphe, hélas, aucun n'est venu ronger mes entraves.
-
Roy
La deuxième porte l'attention sur le mot exploit attribué à vos mérites alors que la prouesse revient au tireur.
-
Oiseau
On voit que vous vivez du bon coté de l'arc. Vous ne pouvez percevoir le courage de lui faire face.
-
Roy
Certes, j'en conviens. La troisième concerne le titre de l'épopée. L'Odyssée relate le retour d'Ulysse chez les siens et non l'Iliade qui instruit sur la guerre le précédant.
-
Oiseau
C'est possible. Vous savez, je possède une cervelle de moineau dans une tête de bois. Alors, quelquefois, je réfléchis comme un étourneau qui vient de naître. Cependant, j'imagine aisément que les soldats d'Ulysse jouaient de même lors du voyage aller. Iliade, Odyssée quelle importance !
-
Roy
Décidément, vous êtes un drôle d'oiseau ! Et je suis heureux de vous avoir...
-
Oiseau
Coupé en deux ?
-
Roy
Disons, apprivoisé, afin de vous ramener en mon château.
-
Oiseau
Trophée de chasse tombé dans vos griffes (si j'ose ce jeu de mot)  avec timbale et flèche assassine...
-
Roy
Vous y allez fort ! Ce n'est qu'un jeu...
-
Oiseau
Pour vous oui. Pour moi, une épreuve chaque année renouvelée. A ce propos, il vous incombe de me faire renaître de mes cendres. Le Roy de l'année façonne  l'oiseau de la suivante. C'est la tradition. Et n'oubliez pas mon jumeau qui niche dans l'autre butte. Et tiens, décorer les cartes qui nous servent de maison, vous échoie également.
-
Roy
Bon, et bien, j'ai tout intérêt à m'y atteler dès à présent. A bientôt Oiseau.
-
Oiseau
A bientôt Roy. (Roy s'éloigne. Oiseau se met à trompéter comme un araponga). Ah, j'oubliais mes dimensions ne peuvent excéder 52 millimètres de haut sur 26 de large. Et le bois de mon corps doit être tendre. Et forcez sur la couleur, j'aime me voir bigarré. Et le support de mes pattes... Ouh ouh Roy ! Mince il est parti.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

© 2011 Compagnie d'Arc de VILLEMOMBLE - 93250 VILLEMOMBLE | Téléphone : 01 49 35 08 19